pronoturf-gégé23 et cyr87

Au Pays du Trot , Pronos sur toutes les courses au trot .

UNIVERS de PAN, CYRIL et Elodie vous souhaitent la bienvenue . Bonne Chance. Une pensée a notre ami Gégé

Octobre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

hippodrome de vincennes

hippodrome d'enghien

hippo auteuil-longchamp

hippodrome saint cloud

hippodrome maisons laffitte

hippodrome de caen

hippodrome de vichy


    Le Prix de Cornulier à tous les temps 22/01/16

    Partagez
    avatar
    elodie

    Messages : 9372
    Date d'inscription : 08/05/2011
    Age : 69
    Localisation : Dans le 08 - et c'est très joli ! oui ! oui !

    Le Prix de Cornulier à tous les temps 22/01/16

    Message  elodie le Ven 22 Jan - 20:27

    Mes premiers grands souvenirs remontent à l'époque d'Anita de la Vallée. Au milieu des années 90, la jument entraînée par mon père (Loïc) avait réussi à terminer trois fois troisième de l'épreuve reine du trot monté. Je me revois être déçu, en 96, de ne pas la voir gagner. J'étais gamin et ne mesurais certainement pas le chemin qu'elle avait accompli et le travail effectué par mon père avec elle. Il venait de s'installer à son compte et mon oncle Yvonnick l'avait rejoint. Anita, elle était passée six ou sept fois aux épreuves de qualification. Elle était spéciale et, avec ses grandes allures, ce n'était pas évident de l'exploiter à l'attelé. Elle s'est transformée lorsqu'on lui a mis la selle sur le dos et Jean-Marie Monclin a fait du super boulot également. Dix ans plus tard, j'ai connu les plus beaux moments de ma carrière avec Jag de Bellouet dans ce “Cornulier” que j'ai eu la chance de remporter trois fois. Quand on a 18 ans et que l'on monte sur une telle machine, on ne comprend pas forcément ce qui nous arrive. Ça ne m'a pas transformé. Je pense toujours être resté le même, mais ça aide à prendre de la maturité. Je n'avais pas de pression particulière, puisque je savais que j'étais associé au meilleur cheval. Réussir le triplé dans ce groupe I n'est pas facile, mais peut-être que Roxane Griff y serait parvenue si elle avait couru en 2013. Depuis, moi, je n'y ai réellement cru pour la victoire qu'avec Paola de Lou (2009). Là, pour le coup, je m'étais mis la pression et on avait fini deuxième. Paola, elle me fait penser à Athéna de Vandel, dont je serai le partenaire, dimanche. Avec Tiégo d'Etang et Scarlet Turgot, elle fait partie des premières chances. Elle est dure, sait tout faire dans un parcours et dispose de la meilleure réduction kilométrique des cinq cents derniers mètres du meeting d'hiver sous la selle. Elle est prête. Moi aussi.



    Matthieu Abrivard,
    jockey d'Athéna de Vandel


    _________________
    On repart pour l'année !!

      La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 2:06