pronoturf-gégé23 et cyr87

Au Pays du Trot , Pronos sur toutes les courses au trot .

UNIVERS de PAN, CYRIL et Elodie vous souhaitent la bienvenue . Bonne Chance. Une pensée a notre ami Gégé

Décembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

hippodrome de vincennes

hippodrome d'enghien

hippo auteuil-longchamp

hippodrome saint cloud

hippodrome maisons laffitte

hippodrome de caen

hippodrome de vichy


    Yannick-Alain Briand présente Scarlet Turgot...22/01/16

    Partagez
    avatar
    elodie

    Messages : 9826
    Date d'inscription : 08/05/2011
    Age : 69
    Localisation : Dans le 08 - et c'est très joli ! oui ! oui !

    Yannick-Alain Briand présente Scarlet Turgot...22/01/16

    Message  elodie le Ven 22 Jan - 20:34


    Yannick-Alain Briand

    “On est très motivé” Dimanche, c'est tout le Sud-Est qui sera derrière la championne Scarlet Turgot, l'une des favorites du Prix de Cornulier. Si Yannick-Alain Briand, son mentor, veut y croire et pourrait profiter de l'occasion pour remporter un premier groupe I, il ne s'enflamme pas pour autant.


    Vincennes serait-il devenu le jardin secret du professionnel marseillais ? Depuis le début du meeting d'hiver parisien, les voyages entre Aix-en-Provence et la capitale ont été fréquents, mieux, ils n'ont jamais été aussi bons. En l'espace de quelques semaines, l'écurie provençale a glané neuf succès, avec Bèlébrine, Boss du Meleuc, Viking Blue et Scarlet Turgot. Retour sur une année 2015 aux fortunes diverses.



    Avant d'attaquer le vif du sujet, comment avez-vous vécu la saison dernière ?

    Une bonne année, que ce soit en émotions ou en termes de chiffre d'affaires. Il est difficile de comparer avec 2014, une saison exceptionnelle puisque l'on avait battu le record national de victoires. Cette saison, nous nous sommes fait rattraper tout à la fin. D'un point de vue personnel, je ne vais pas me plaindre, il a fallu digérer l'année passée, mes chevaux ont accompli leur devoir. Pour l'écurie et le personnel, qui se sont donnés à fond, c'est certainement une petite déception. Mais le gagnant, Sébastien Guarato, méritait bien ce titre aussi.



    Comment s'annonce 2016 ?

    Ça démarre doucement. Souvent, cela s'est joué à rien, notamment à Cagnes-sur-Mer où le niveau est bon, il ne faut pas l'oublier. Dans les semaines à venir, si ça veut un peu rigoler, on va rattraper le temps perdu. Cet hiver, nous avons eu une belle réussite à Paris, ceci ne compense pas cela mais me conforte dans l'idée que mes chevaux sont bien.



    Comment expliquer ce bel hiver à Vincennes ?

    Il faut sélectionner les éléments qui ont le profil pour Paris. Si, en plus, tu as le bon cheval monté, alors c'est l'embellie… Boss du Meleuc en a gagné trois, c'est un cheval qui ne lâche jamais rien, c'est ce qui le rend si bon. Bèlébrine, c'est bien aussi. Chez les “vieux”, j'ai la chance d'avoir deux sujets hors du commun que sont Viking Blue et Scarlet Turgot.



    Viking Blue a été impressionnant, pourrait-il suivre une carrière à l'étranger ?


    Plus c'est relevé, mieux il court. C'est mon Rapide Lebel, avec moins de vitesse. Il n'est pas un grand vireur et sur les petites pistes, il risque donc de manquer un peu de vitesse. C'est quand même à Vincennes que l'on peut exploiter au mieux ses capacités. La sélection s'y opère, les parcours sont limpides et il y a moins de tournants.



    Aviez-vous décelé un potentiel pour le trot monté chez Scarlet Turgot ?

    Attelé, nous étions arrivés au bout de ses possibilités. Il ne faut pas rêver, elle n'est pas du niveau des concurrents du Prix d'Amérique. Et avec ses gains, on était proche de ces chevaux-là, il fallait alors essayer autre chose. Elle a donc travaillé sous la selle à la maison et dès ses premiers exercices, j'ai trouvé que cela n'avait pas l'air de la déranger. Il fallait juste qu'elle confirme en course.



    Quels sont ses points forts ?


    Son mental et le fait qu'elle soit toujours en forme, sans jamais de bobos. Elle donne 120 % de ce qu'elle est capable de faire, allant toujours au-delà de ses limites. Au travail, c'est une jument normale, elle ne fait pas voir des trucs extraordinaires. Mais en course, elle est meilleure et à Vincennes, elle est encore mieux, elle y fait toujours des survaleurs. Du haut de ses 10 ans, elle a également pour elle son expérience et est, peut-être, plus endurcie que certains de ses adversaires. Elle a été façonnée par Bertrand Kernivinen, un professionnel qui sait attendre ses chevaux. Aujourd'hui, on récolte le fruit de son travail. Bertrand est très respectueux de ses pensionnaires, ce sont ses enfants. Il est rare d'avoir, à cet âge, un cheval qui n'a jamais eu de pépins de santé.



    Comment la situez-vous parmi ce que vous avez eu de mieux à l'écurie ?

    J'ai certainement eu des chevaux plus doués qu'elle. Viking Blue, par exemple, a plus de classe ; en revanche, il est un peu moins pratique. Il faut d'abord des capacités physiques mais tu t'aperçois que le mental y fait beaucoup.



    Confiant pour dimanche ?

    On est très motivé. Jusque-là, tout s'est bien passé. Je ne voulais pas la recourir au monté avant le jour J, elle a besoin de fraîcheur, elle est mieux ainsi. Je l'aurais bien engagée une fois à l'attelé, en la laissant ferrée, mais je n'avais rien pour elle. L'autre petit plus est que j'ai pu préserver ses pieds dans les préparatoires. Dimanche, elle sera complètement déferrée. Si ça peut lui faire gagner quelques mètres, on ne va pas s'en priver. Il ne s'agit pas d'une course comme une autre, je manque d'expérience à ce niveau (rires) mais on ne court pas cette épreuve sur un coup de tête. Le “Cornulier”, c'est le Graal des chevaux montés, il faut donc bien organiser le travail et ce qui va avec pour être au point le jour J.



    Parlons de ses adversaires ?

    La dernière bonne impression visuelle, c'est Athéna de Vandel. J'y étais et elle m'a bien plu. Tiégo d'Etang arrive en progression, c'est le meilleur du lot en classe pure. Le jour de la belle, le scénario n'est jamais écrit, il y a beaucoup de tension.
    Scarlet Turgot, comme à son habitude, rejoindra l'établissement de Bruno Bourgoin ce samedi. No stress, “Scarlet ” est une “campagnarde” au sens le plus noble du terme, elle est habituée au calme, l'hippotel de Vincennes ce n'est pas pour elle...



    _________________
    On repart pour l'année !!

      La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 9:53