pronoturf-gégé23 et cyr87

Au Pays du Trot , Pronos sur toutes les courses au trot .

UNIVERS de PAN, CYRIL et Elodie vous souhaitent la bienvenue . Bonne Chance. Une pensée a notre ami Gégé

Juin 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

hippodrome de vincennes

hippodrome d'enghien

hippo auteuil-longchamp

hippodrome saint cloud

hippodrome maisons laffitte

hippodrome de caen

hippodrome de vichy


    Mathieu Fribault, arrêt carrière, Matthieu Abrivard sort de sa boîte 2/09/16

    Partagez
    avatar
    elodie

    Messages : 8446
    Date d'inscription : 08/05/2011
    Age : 69
    Localisation : Dans le 08 - et c'est très joli ! oui ! oui !

    Mathieu Fribault, arrêt carrière, Matthieu Abrivard sort de sa boîte 2/09/16

    Message  elodie le Ven 2 Sep - 19:37

    Moment choisi de notre rubrique hebdomadaire, "Matthieu Abrivard sort de sa boîte" : "Comme d’autres l’ont fait avant lui au cours des derniers mois, Mathieu Fribault s’apprête à mettre un terme à son activité. Quand on connaît son palmarès et la réussite qu’il a pu avoir avec certains chevaux, comme driver ou metteur au point, on a du mal à réaliser. En réalité, ce qui se passe, c’est que la situation devient de plus en plus difficile pour toute une frange de notre profession. Voir un collègue mettre la clé sous la porte, c’est une très mauvaise nouvelle pour nous tous. On fait un métier hyper risqué ; on le sait tous. D’une année sur l’autre, tout peut basculer, d’où l’importante d’être le plus constant possible même si, avec le roulement de chevaux, on sait que rien n’est simple. La répartition des gains entre paris et la province doit-elle être remise en cause ? Je ne sais pas. Ce qui est certain, pour en avoir notamment parlé avec mon père (Loïc Abrivard), c’est que les allocations, d’une manière générale, ont augmenté en région, même si ce n’est pas systématique. À l’époque, des chevaux de la maison comme Tiburce de Brion ou encore Quentin de Corday, qui sont exclusivement droitiers, auraient eu du mal à franchir le cap des 100.000 euros. Or, ils ont pris plus du double chacun... Ce qu’il faut stigmatiser, c’est la rudesse de notre métier, son incertitude. Ce n’est pas simple tous les jours, même si je fais partie de ceux qui n’ont pas à se plaindre. Les gens pensent que l’on gagne beaucoup, mais il ne faut pas oublier que l’argent généré du gain des courses est réinvesti, en grande partie, dans le fonctionnement de l’écurie."


    _________________
    On repart pour l'année !!
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

      La date/heure actuelle est Mar 27 Juin - 22:54