pronoturf-Elodie et Phil 59

Au Pays du Trot , Pronos sur toutes les courses au trot .

ELODIE ET PHIL59 VOUS SOUHAITENT LA BIENVENUE

Avril 2018

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

Calendrier Calendrier

hippodrome de vincennes

hippodrome d'enghien

hippo auteuil-longchamp

hippodrome saint cloud

hippodrome maisons laffitte

hippodrome de caen

hippodrome de vichy


    PRIX RENÉ BALLIÈRE : BOLD EAGLE CONSERVE SON TITRE

    Partagez
    avatar
    elodie

    Messages : 11032
    Date d'inscription : 08/05/2011
    Age : 70
    Localisation : Dans le 08 - et c'est très joli ! oui ! oui !

    PRIX RENÉ BALLIÈRE : BOLD EAGLE CONSERVE SON TITRE

    Message  elodie le Dim 25 Juin - 15:41

    Après sa déconvenue suédoise, Bold Eagle remettait son titre en jeu dans le Prix René Ballière (International – 4 à 10 ans – 2.100 mètres), l’un des quatre groupes I au programme de la réunion de ce dimanche 25 juin à Vincennes, duquel Bird Parker (n°Cool a été déclaré non partant, pour cause de boiterie. Et la superstar du trot français n’a pas déçu ses nombreux preneurs, en remportant son quatorzième groupe I.

    Les champions se relèvent toujours. Bold Eagle (4 – Franck Nivard) l’a prouvé en conservant son titre dans le Prix René Ballière de brillante manière. Auteur d’un bon départ, le trotteur préféré des français a ensuite patienté en cinq-sixième position, dans une épreuve menée à un rythme régulier par Valko Jenilat (2 – Éric Raffin). En haut de la montée, Traders (3 – David Thomain) est passé à l’offensive en troisième épaisseur, ce dont a profité Franck Nivard pour permettre à Bold Eagle de progresser dans un dos. Pour sortir du tournant final, le représentant de Pierre Pilarski a placé son habituelle accélération et a rapidement déposé ses rivaux, s’imposant comme à la parade, à la plus grande joie de tout son entourage. Son driver a déclaré : « Tout s’est bien passé. On n’a pas démarré très vite, puis j’ai eu un bon parcours, ramené par Traders jusqu’à l’entrée de la ligne droite. On ne savait pas s’il avait pris dur ou non dans l’Elitloppet. Il n’était pas habitué à courir deux fois, et la prochaine fois, on visera surtout une place dans la batterie. Aujourd’hui, j’étais très facile. J’aurais même pu prendre la tête aisément, mais j’ai préféré le cacher, pour lui redonner du moral. » Son propriétaire, Pierre Pilarski, a ajouté : « C’était un coup dur pour le public et les gens qu’on a embarqués avec nous. On n’a pas été bon là-bas. En revanche, on voit bien qu’ici il n’y a pas de course. Franck lui a donné un parcours parfait. Il ne s’est pas affolé. Il a entière confiance en lui. »



    La satisfaction est double pour Sébastien Guarato, puisque son autre élève, Valko Jenilat, s'est emparé de l’accessit d’honneur : « Valko a fait la course comme il l’aime : il a pris la tête et a fait du train. Il a mis le bazar dans le peloton. Lorsque j’ai vu qu’Amiral Sacha est venu à son extérieur en haut de la montée, je me suis dit que c’était présomptueux. Il ne faut pas laisser partir Valko Jenilat, il est dur et il n’y a que Bold qui a pu venir le chercher. Quand Bold a pris le dos de Traders, je me suis dit que c’était Banania. Il s’est baladé. Franck Nivard lui a donné une belle drive. À la maison il était très bien. Certains disent qu’il a pris un coup au moral, mais ce sont des « conneries ». On fait tout ce qu’il faut à l’entraînement. »

    La troisième place est revenue à un courageux Amiral Sacha (5 – Gabriele Gelormini), qui a constamment trotté dans le groupe de tête.


    https://youtu.be/WfPDCtWh9Go


    _________________
    On repart pour l'année !!

      La date/heure actuelle est Ven 20 Avr - 18:41